Yosemite

Premier jour à Yosemite, on commence par aller à l’hotel, on est pas loin de l’entrée du parc mais comme d’habitude au final il faut presque deux heures pour rejoindre la vallée de yosemite.

On croise un grizzly sur le chemin.

IMG_2068

IMG_2069

Il fait chaud, très chaud, cela monte jusqu’à 43 degrés sur la route, heureusement il fait meilleur arrivé à Yosemite car on est à 1200 m d’altitude.

Ayant peu de temps, on fait un petit tour au pied des chutes d’eau, 3 au total pour plus de 700 m de descente, une des plus grandes du monde.

IMG_2089

Les arbres sont immenses et magnifiques.

IMG_2094

IMG_2098

IMG_2106

IMG_2113

IMG_2127

IMG_2114

IMG_2132

La vallée est grandiose, le paysage incroyable.

IMG_2134

Nous nous arretons pour tremper nos pieds au bord de l’eau sur le chemin du retour.

IMG_2136

IMG_2143

IMG_2146

IMG_2163

Le chemin du retour est magique, une luminosité incroyable.

IMG_2189

IMG_2198

Là un lac dont le niveau s’est dramatiquement effondré ces dernières années.

Pour les filles, c’est l’occasion d’un petit cours d’écologie et de gestion de l’eau.
On avait déjà vu cela sur le lac mead, lac formé par le barrage Hoover et approvisionnant une bonne partie de la californie et du nevada dont las vegas en électricité.
Des villes englouties lors de la construction du barrage sont réapparues ces dernières années et au rythme actuel dans 4 ans les turbines du barrage cesseront et l production d’électricité avec.
Et là se pose la question de se qui se passe dans la tête des gens qui ont des jardins opulents en plein désert, des golfs et surtout des golfeurs qui jouent dans ces endroits désertiques ( rien de mieux qu’un golf en Ecosse et là on ne gâche pas l’eau).

La baisse des niveaux d’eau est dramatique, le lac Powell qui alimente 24 millions d’américains a baissé de 32 m rien qu’entre 2000 et 2004. C’est loin d’être anodin et on voit çà sur chaque lac rencontré.
De plus les américains vident à vitesse grand V la plus grande nappe phréatique du monde qui est sous leur pied.

Et là, loin d’être un exemple parfait, cela me permet d’expliquer comment à notre niveau nous pouvons ou pourrons contribuer à avoir un impact plus léger.
Cela commence par des douches rapides au lieu de bains ou douche longue, (andréa a commencée), par consommer moins de viande, eh oui 1 kg de bœuf a consommé 15000 litres d’eau, autant que 60 kg de patates, à privilégier les toilettes sèches ( pour çà il y en a dans tous les parcs nationaux ici, mais pour sur on s’y mettre au moins en partie au retour)

Cela m’a aussi amené une réflexion sur une loi qui pour une fois serait utile en France, l’obligation d’installer un système de récupération d’eau de pluie sur toute construction neuve. Mais bon c’est un doux rêve car avec les politiques intéressés que nous avons ( je parle monétairement) c’est pas gagné, en effet depuis 2008 l’eau de pluie est devenue impropre à la consommation, enfin c’est ce que dis la loi, merci véolia et autres suez, contrairement à la Belgique qui incite à utliiser l’eau de pluie au maximum.

Lac Powell pour info

lake-powell-1999-2013

Bref, revenons au fil de notre histoire, mais bon nous voilà fortement sensibiliser à ce sujet.

IMG_2200

IMG_2210

Le lendemain, il fait moins beau, mais nous voilà repartis pour nos deux heures de route, l’objectif l’ascension jusqu’au somment des chutes d’eau.

On commence par ravitailler un peu plus de 6 litres d’eau au camping.
Puis c’est parti pour la montée dans la foret.

IMG_2224

La montée est difficile, interminable, la foret infestée de moustiques, et les premiers  » je suis fatiguée » commencent à arrivés au bout de quelques centaines de mètres.

Une fois sortis de la foret, la vue s’offre à nous.
Là encore, le sentier ne permet pas l’à peu près, ni le n’importe quoi, le précipice n’est jamais bien loin.

IMG_2234

IMG_2228

IMG_2243

IMG_2247

IMG_2258

IMG_2264

IMG_2265

Nous sommes arrivés à mi chemin au niveau du bas des chutes du haut, on a bien du monté un peu plus de 500 m de dénivelé et le temps se gâte, du coup on prends le chemin du retour, les cuisses souffrent dans la descente et là c’est andréa qui est inarretable et qui ne nous autorise même pas à s’arrêter pour boire.

IMG_2276

IMG_2279

IMG_2288

IMG_2293

Un peu de courbatures le lendemain.

Prochaine destination, la cote pacifique et monterey.

0 comments to Yosemite

  • allolemonde1  says:

    Tu as bien raisons…. nous avions commencer déjà avant notre départ mais on a envie d aller plus loin. Gros bisous.

  • allolemonde1  says:

    Bien dit !!!

Laissez un commentaire Cancel reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>