Bélize – Ruines de Lamanai

Changement d’ambiance, nous quittons les bus climatisés du Mexique pour prendre un chicken bus, ancien bus scolaire américain, pour rallier orange walk au bélize.

On arrive dans une ambiance reggae, ragga, à fond, fenêtres ouvertes, le bus blindé.

On passe la frontière sans encombre, juste délesté de quelques dizaines d’euros pour quitter le Mexique.

Nous rencontrons dans le bus, un brésilien parti en mars 2014 de chez lui, étant à plus d’un an de tour du monde, les échanges furent très sympa.

Nous voilà au belize, petit pays d’amérique centrale que peu de personnes peuvent situé sur une carte, pays indépendant depuis 1981 libéré de la couronne britannique et ne comptant que 350 000 habitants, à majorité noire descendant d’esclavages jamaicains, une forte population mayas, et pas mal d’amish, là aussi une surprise de voir des amish au bélize les hommes en salopettes, les femmes en mode la petite maison dans la prairie.

L’anglais est la langue officielle du bélize, petit état seul au milieu de ce monde hispanique.

IMG_5014

Nous sommes dans un hôtel sympa au bord de la new river.

Le lendemain, nous partons à 9 h pour une excursion à Lamanai.

Lamanai, cité très peu connue aujourd’hui, découverte seulement en 1974 et dont seulement 2 % est dégagé de la foret tropicale humide qui l’entoure.

Lieu unique, car le seul site maya portant son nom maya et pas un nom donné par les explorateurs et site le plus longtemps habité de – 1500 à 1500 de l’empire maya.

Nous faisons plus d’une heure et demi de bateau pour rejoindre le site, cela vaut déjà le détour, on serpente sur la rivière au milieu de la foret, petit arrêt pour rencontrer notre premier singe, un singe araignée à qui nous donnons des bananes.

IMG_5017

IMG_5019

Notre copain singe araignée

IMG_5028

IMG_5031

Andréa qui lui donne une banane

IMG_5033

Mini chauve souris

IMG_5040

Un amish au boulot

IMG_5042

Adé aperçoit un crocodile sur la berge.

Nous arrivons à lamanai, nous commençons par déjeuner puis partons avec le guide visité le site.

Le guide nous prévient de faire attention où nous marchons, car scorpions, serpents et fourmis peuvent s’avérer très dangereux.

Nous arrivons au temple des masques, magnifique.

IMG_5047

IMG_5050

IMG_5053

IMG_5058

IMG_5061

IMG_5070

IMG_5072

Mon singe à moi qui grimpe aux lianes

IMG_5073

Puis nous allons à la grande pyramide, la vue en haut est extraordinaire à 360 degrés.

IMG_5078

IMG_5084

IMG_5087

IMG_5092

Andréa avec une sorte de noix qui a le gout à peu près de la noix de coco.

IMG_5095

Nous nous posons encore la question de pourquoi des marches si hautes alors que les mayas étaient si petits.

Autre phénomène étrange le guide nous dit aussi qu’ils ont retrouvé des tombes royales de plus d’un mètre 80, 90 alors que les hommes mayas faisaient en moyenne 1,55 et les femmes 1,28 m.

Adé en montant croise un serpent.

Nous allons ensuite sur le dernier site, le temple du jaguar, là aussi nous pouvons grimper au sommet, les singes hurleurs nous font le plaisir de passer à coté à la fin de notre circuit.

IMG_5104

IMG_5109

IMG_5112

IMG_5114

IMG_5119

IMG_5121

IMG_5129

IMG_5139

C’est parti ensuite pour le chemin retour de plus d’une heure.

Nous faisons la rencontre de 2 français en vacances, très sympa, avec qui nous mangeons un soir, et qui étaient dans le même hôtel que nous et la rencontre de Duncan et sarah, un australien et une belge parti en voyage de noces pour 7 mois en amérique centrale et latine.

Ce fut deux rencontres très sympa, on se retrouvera tous d’ailleurs à caye caulker.

Cette excursion à lamanai fut incroyable, hors des sentiers battus avec le sentiment d’être un peu un explorateur.

0 comments to Bélize – Ruines de Lamanai

  • elida  says:

    Non pas incroyable, vous avez bien organicé ce voyage autor du monde, je continue a passer de moments magnifiques en vous suivant. Vous vous portez bien, bien broncés, et en pleine forme, je constate. Grosse bises

Laissez un commentaire

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>