Salkantay trek

IMG_1003

Nous y voilà enfin, depuis que nous avons pris la décision de faire le tour du monde et que j’ai eu le malheur un jour de faire une recherche sur les treks dans le monde, le salkantay trek s’est posé comme point d’orgue de notre voyage, et les treks sucessifs depuis notre départ étaient une préparation pour ce moment.
Au programme, 5 jours, 4 nuits et une arrivée au Machu Picchu.

Premier jour, nous prenons le bus à 5 heures du matin pour rejoindre le point de départ, un petit déjeuner et nous voilà partis pour l’aventure, nous sommes bien équipés de vetements chauds car on passera assez haut.

Le gros de nos affaires part avec les mules et nous aurons moi et adé un sac à dos chacun avec quelques affaires, de l’eau, l’appareil photo et quelques vivres.

Nous faisons la connaissance de Roar, un norvégien baroudeur ayant déjà voyagé énormément et de notre guide Luis.
Au total, nous sommes donc 5 plus le guide et le cuisinier.

Au menu de la première journée, un peu plus de 13 km pour passer de 2900 m d’altitude à 3900 m, le début n’est que montée puis un long plat nous mène jusqu’au campement au pied d’une montagne, la vue en chemin est magnifique.

Nous faisons nos premières pauses en route mais nous comprenons très vite que les pauses sont minutées et n’excèdent jamais 5 minutes.

Nous avons marchés un peu plus de 7 heures pour arriver vers 3 heures et prendre notre premier repas, nous faisons connaissance avec notre cuisinier, Tiburon, requin en français.

Les repas commencent toujours par une soupe puis au moins deux énormes plats que nous ne finissons jamais.
Il y a aussi bien sur le thé de coca, indispensable à cette altitude pour combattre le saroche, ce fameux mal des montagnes.

Après le guide nous propose de monter à 4400 mètres admirer la lagune verte au pied de la montagne, après hésitation, j’y vais seul, la montée est super dure mais la beauté du paysage en vaut la peine.

A 17 heures, vient l’heure du thé et des pop corns, à peine fini on nous dit le diner est dans 1 heure, bon trois repas en 4 heures pourquoi pas, on avait drollement faim.

Le soir, nous dormons dans une tente tous les 4, elle même situé dans un abri, effectivement tant mieux, il a plu toutela nuit et le lendemain matin on découvre les sommets enneigés autour de nous, magnifique.
Chaque soir le guide nous donne le programme pour le lendemain.

IMG_0659

IMG_0663

On ne le sais pas encore mais on doit marcher jusqu’à la montagne enneigée au fond

IMG_0665

IMG_0666

IMG_0669

IMG_0675

Une tente dans une tente

IMG_0676

IMG_0678

La lagune verte, magnifique

IMG_0681

IMG_0686

IMG_0695

IMG_0698

IMG_0699

Pour le 2ème jour au menu, une montée au col à 4600 m puis descente jusqu’au camp à 2900 m avec soi disant 23 km, mon portable en a compté 30 km.

A 5h10, le cuisinier nous tent un thé de coca puis petit dejeuner une demi heure après, très copieux et très riche

Le guide nous conseille fortement pour la matinée, 4 h, de prendre un cheval pour les filles pour la montée à 4600 m.
Il faut se souvenir que plusieurs tours m’ont refusé le salkantay car nous avions des enfants et que c’était trop dur surtout en saison des pluies. Je pense qu’Andréa à 7 ans doit être une des plus jeunes à l’avoir fait et Jade à 10 ans une des seules à avoir marché quasiment tout car la plupart des enfants qui l’ont fait font tout à cheval.

Bien nous en a pris de prendre un cheval pour les filles car la montée même pour nous est super dure, l’altitude fait son effet, mais tout va bien en machant des feuilles de coca notamment.

Nous sommes super heureux d’arriver au sommet, les pieds trempés car un passage s’est fait avec 20 cm de poudreuse sous les pieds.

Quelques photos et nous voilà resdescendus, le cheval quitte les filles et elles reprennent à pied, au bout de quelques minutes andréa se plaint d’avoir mal au coeur et effectivement elle est en crise de palpitation, l’altitude et le fait qu’elle ait peu dejeuner et pas pris son thé de coca.

Du coup, je fais les deux heures suivantes avant le petit déjeuner avec Andréa sur les épaules, heureusement ce n’est que de la descente mais mes épaules vont s’en souvenir longtemps.

La pause déjeuner arrive avec grand plaisir, nous avons déjà commencer à changer de paysages, c’est maintenant de grandes prairies d’alpages.

Il reste encore 3 heures à marcher après le dejeuner et je sens qu’elle vont être longue, effectivement j’ai du porter andréa encore une bonne heure et ensuite l’effet du déjeuner combiné à la perte d’altitude, elle a pu reprendre la marche tranquille.

On arrive progressivement dans la jungle, le paysage change pour la 3ème fois dans la journée !!!

On arrive exténué à notre deuxième campement et on accueille volontiers le fait qu’il y ait une boutique pour se réjouir de chips, coca pour les filles et d’une bière bien méritée pour nous.

Sans conteste, cette deuxième journée vaut bien sa réputation de journée la plus dure.

Jade, elle a foncée une bonne partie de l’après midi avec Roar, nous mettant presque une demi heure dans la vue avant le dejeuner, la deuxième partie fut un peu plus dure, mais elle fit preuve d’une vaillance incroyable, chose dont je ne doutais pas.

Adé a fait preuve d’une endurance à toute épreuve, un physique de guerrière qui ont fait que cette journée fut difficile mais largement faisable.

IMG_0705

Le salkantay, haut de 6271 m

IMG_0707

IMG_0712

IMG_0713

IMG_0717

IMG_0718

IMG_0728

Plus on monte, plus la neige tombée pendant la nuit est présente

IMG_0736

IMG_0743

IMG_0747

IMG_0751

Manque plus que les raquettes !!!

IMG_0752

Jade présente pour soutenir adé, à l’arrivée aux 4600 m

IMG_0758

IMG_0759

IMG_0770

IMG_0772

Changement de décor, moins de photos là, mais avec andréa sur le dos, bizarrement je pensais moins à faire des photos

IMG_0778

IMG_0781

IMG_0782

Le regard vide après cette longue journée

IMG_0785

3ème journée, les courbatures sont présentes, c’est le jour de mon anniversaire, la marche dure 5 heures aujourd’hui pour 15 km de descente pour aller à 2900 m.
Andréa est en forme et la marche se passe très bien, nous arrivons pour le déjeuner à notre campement.

Là surprise, nous croisons Philippe, Agnès et Eva qui dorment avec leur camping car au même endroit que nous.
L’après midi, nous allons aux sources chaudes thermales pas loin de là, cela fait un bien fou après déjà près de 60 km en 3 jours.
Malheureusement on se fait dévorer par des espèces de mouches voraces.

Le soir, petit apéro bière, puis repas en compagnie des 3 français avec encore soupe, repas gargantuesque et surprise au dessert, tiburon a fait un gateau ainsi qu’Agnès, super surprise que de souffler des bougies lors de ce trek.

Cerise sur le gateau, le 3ème jour est le jour du feu de camp avec musique, donc on a danser une bonne partie de la soirée, les filles aussi, nou en buvant de la tequila inca, attention ça arrache, et du pisco.

On a pas trop bu quand même car le lendemain, il faut repartir pour 13 km.

IMG_0792

IMG_0794

IMG_0797

IMG_0800

Ne vous inquiétez pas, ce sont de petits bouts de bois solides

IMG_0796

IMG_0806

Tiburon, notre cuisinier

IMG_0809

IMG_0810

Le repas pour 5, gargantuesque !!

IMG_0821

Un repos bien mérité dans les eaux thermales !!

IMG_0824

IMG_0828

IMG_0829

La cuisine, et pourtant je vous jure qu’il faisait des miracles là dedans

IMG_0830

IMG_0832

IMG_0833

IMG_0837

IMG_0845

4ème jour, le matin on part faire de la tyrolienne.
Adé ne souhaite pas en faire, faut dire c’est que de la tyrolienne, 5, et un pont suspendu de 120 m.

Les filles sont d’attaque, d’ailleurs c’est elle qui se lance en premières sur les 30 personnes présentes ce jour là.
Bon avec un guide quand même pour traverser la vallée avec plus de 300 m sous les pieds.

C’est sympa, on commence à se connaitre avec les autres groupes car on se suit, les mêmes campements, mêmes activités.

La plus longue des tyroliennes fait 900 m et se fait accroché dans le dos, sensations garanties.

On a adoré.

Ensuite, dernier repas avec notre cuisinier car le soir nous serons à Aguas caliente, porte d’entrée du machu Picchu.

La marche l’après midi, se fait le long de la voie ferrée, le paysage est magnifique, mais la marche un peu longue en faux plat montant.
On apercoit d’en bas le machu picchu.

On croise à plusieurs reprises le train.

On arrive enfin à Aguas Caliente, ville de départ pour le Machu Picchu.

Un dernier diner ensemble avec roar, un menu du jour dans une pizzeria.
Notre guide nous abandonne là, il ne sera pas avec nous le lendemain.

Notre hotel est un peu pourri, des fuites d’eau partout et une odeur d’humidité tenace.

IMG_0851

Roar concentré

IMG_0852

IMG_0860

IMG_0862

IMG_0866

IMG_0873

IMG_0881

IMG_0883

IMG_0885

IMG_0896

IMG_0900

IMG_0906

IMG_0908

IMG_0913

IMG_0920

IMG_0928

Dernier jour: Debout 4h pour le petit déjeuner.

Deux options s’offraient à nous, le bus 24 dollars par personne aller retour ou bien à pied 1700 marches en 1 h et demi, bien sur, nous ne sommes plus à ça près, on monte les marches, c’est dur mais la vue est magnifique.

On arrive enfin au machu picchu, graal de ces 5 jours de treks, on est dans la brume faut dire il est 6h30.
On a une visite de deux heures avec un guide.
Ce qui est marrant à force de faire des tours, c’est qu’il y a autant d’explications que de guides concernant les incas, autant dire qu’aujourd’hui encore on ne sait pas grand chose de cette civilisation tardive, disparue rapidement.

Ensuite nous faisons le tour par nous même, le temps se dégage un peu, les vues sont magnifiques.

Le machu picchu est surtout beau de part la scénique autour.

Nous faisons la rencontre sur place d’une famille de français avec deux enfants de 7 et 4 ans en tour du monde, voici leur site sidaventure.info, nous passons une bonne heure à échanger avec eux.

C’est fou le nombre de famille française que l’on peut croiser sur les routes !!!

Après près de 6 heures à flaner dans les rues du machu picchu et à s’émerveiller, il est temps de redescendre, environ une heure.

Le temps de manger une pizza et on part chercher les bagages et aller à la gare pour récupérer les billets de train.

Après un petit stress pour récupérer les billets, nous sommes bien dans le train, puis un bus nous attend pour aller à cusco, nous trouvons la force de manger, nous sommes épuisés mais heureux de ces 5 jours incroyables.

Je suis incroyablement fier des mes 3 amours qui ont fait preuve d’un courage sans faille, au total un peu plus de 90 km en 5 jours, un réel défi relevé haut la main.

IMG_0931

IMG_0932

IMG_0933

IMG_0934

IMG_0936

IMG_0939

IMG_0941

IMG_0950

IMG_0955

IMG_0961

IMG_0962

IMG_0980

IMG_0992

IMG_0993

IMG_1000

IMG_1003

IMG_1017

IMG_1027

IMG_1040

IMG_1057

IMG_1060

5 comments to Salkantay trek

  • Sophie, Franck, Elsa et Ninon  says:

    Superbe et bravo à tous les 4.

  • Fanny  says:

    Bonjour les voyageurs !
    J’ai eu votre blog par Michèle qui gardait ma fille Louise à la crèche. Nous sommes également en voyage, pour 7 mois. Nous avons visité de Pérou il y a une dizaine d’années, c’était notre tout premier voyage en sac à dos, nous avons adoré et nous y avons attrapé le virus de voyage ! Profitez bien de ce pays magnifique (et de tous les autres aussi !).
    Bonne route !
    Fanny
    sixpiedssurterre.fr

    • allolemonde1  says:

      Bonjour
      Oui j ai vu votre blog on sera pas loin je pense à certains moments on vous suivra pour voir les endroits sympa ou vous allez

  • eloi  says:

    En retard nous te souhaitons un joyeux anniversaire Adé !!! en effet inoubliable celui-ci!!!
    Quel courage les filles!
    Nous suivons vos extraordinaires aventures, on n’en revient pas des possibilités physiques de vos bichettes
    cathy gilou

    • allolemonde1  says:

      Merci bisous

Laissez un commentaire Cancel reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>